Lorsque nous évoquons le terme de « Vitamine B », nous faisons référence au complexe de vitamines B. Il faut le rappeler, il existe 12 classes de vitamines B et elles appartiennent toutes à la catégorie des vitamines hydrosolubles, c’est-à-dire solubles dans l’eau. Nous nous focaliserons sur les 6 premières classes : B1, B2, B3, B4, B5 et B6.

La vitamine B1 ou thiamine

Elle a pour rôle de transformer les glucides en énergie. Le corps humain ne peut pas en synthétiser par lui-même, l’alimentation en est donc la principale source d’approvisionnement. La vitamine B1 joue un rôle de maintien du système nerveux et participe au fonctionnement musculaire et à la production d’énergie. 

Elle se trouve en abondance dans les graines et les levures alimentaires (graine de tournesol, germe de blé, graines de soja, levure boulangère, œufs de poisson, graine de cumin, noix du Brésil, etc.).

La vitamine B2 ou riboflavine

La riboflavine participe au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines. Elle constitue un atout majeur pour la santé oculaire. Elle est également à l’origine de la production de kératine procurant une bonne santé de la peau et des cheveux.

L’organisme humain peut synthétiser en infime quantité la vitamine B2, mais cela demeure insuffisant pour un approvisionnement régulier. D’où la nécessité de consommer des aliments riches en vitamine B2 comme les produits laitiers, les poissons, les viandes, les œufs (foie d’agneau cuit, foie de génisse cuit, rognon de bœuf cuit, calamar cuit, Roquefort, Camembert, œuf dur, lait de brebis entier, merlan cuit, etc.) et les légumes de couleur verte.

La vitamine B3 ou niacine ou PP

La niacine joue un rôle important dans la dégradation du glucose. La carence en vitamines PP peut entraîner une maladie appelée « pellagre » caractérisée par des dysfonctionnements digestifs, des troubles nerveux, des lésions de la peau et une inflammation des muqueuses.

L’organisme peut synthétiser la vitamine B3 et elle se trouve en quantité importante dans certaines sources alimentaires : foie de bœuf, poulet, viande blanche, morue, saumon, escalope de veau, thon, esturgeon, canard, lapin, avocat, arachide, céréales, huîtres, etc.

La vitamine B4 ou adénine

Rappelons que les aliments constituent la source d’énergie du corps humain. La vitamine B4 aide l’organisme à assimiler les énergies apportées par les divers nutriments. 

Par ailleurs, il est presque impossible d’avoir une carence en adénine, car nous pouvons le retrouver dans tous les aliments.

La vitamine B5 ou acide pantothénique

La vitamine B5 est indispensable au métabolisme des glucides, des lipides et des acides aminés. Elle joue aussi un rôle dans la synthèse des stéroïdes (cholestérol, sels biliaires, hormones sexuelles, etc.) et de certaines hormones (cortisol, adrénaline, etc.). L’acide pantothénique accélère la cicatrisation et augmente la vitesse de croissance de la peau, des ongles et des cheveux.

La vitamine B5 se trouve généralement dans les abats de volaille cuits, les céréales, les rognons de porc, les cœurs de dinde et de poulet, les graines de tournesol, le beurre de graines de tournesol, saumon cuit, etc.

La vitamine B6

La vitamine B6 est une vitamine essentielle au corps humain. L’organisme ne peut pas le synthétiser, nous devons donc le puiser dans différentes sources alimentaires. La vitamine B6 joue un rôle important dans le métabolisme des acides aminés et des protéines. Elle est cruciale dans la synthèse de l’hémoglobine, de la sérotonine, de la mélatonine, de la dopamine, de l’acide gamma-aminobutyrique et de quelques anticorps. 

Elle se trouve généralement dans les céréales, la levure de bière, le germe de blé, la pistache grillée, la banane séchée, les foies de génisse, foies de veau, foies de poulet, magret de canard, escalope de veau, thon, saumon, jambon sec, pomme de terre, etc.